Qualités d’un bon recruteur : Quelles sont celles qu’il faut avoir ?


Partager sur
Qualités d’un bon recruteur : Quelles sont celles qu’il faut avoir ?

Dans une entreprise, la valeur de la ressource humaine constituée dépend des qualités d’un bon recruteur. Des recrutements réussis sont indispensables pour toute entreprise qui veut prospérer sur son marché. Un recrutement réussi est directement lié aux compétences du chasseur de tête.

Ce dernier doit posséder des aptitudes qui lui permettent d’attirer les profils les plus intéressants afin de retenir les meilleurs pour les postes à pourvoir. A la préoccupation de savoir comment être un bon recruteur, voici 7 indispensables qualités d’un bon recruteur.

La maîtrise de la communication : Qualité principale de l’embaucheur

Avoir le sens de la communication est essentiel, sinon nécessaire pour être un bon recruteur. C’est la qualité principale dont ce dernier doit être doté pour assurer convenablement son rôle de chasseur de tête.

Compte tenu de son poste dans une société, un recruteur est amené à échanger presque tous les jours avec des salariés, des partenaires ou des candidats à la recherche d’emplois. Autrement dit, il représente son entreprise. Pour cela, son niveau de communication doit être excellent.

La maîtrise de la communication dont il est question ici englobe les échanges verbaux (face à face ou échanges téléphoniques) et non verbaux (mail ou courrier physique).

Toutefois, cette qualité d’un bon recruteur ne se limite pas à l’aisance à pouvoir aligner 4 phrases percutantes. Il faut aussi savoir donner la parole.

En effet, lors d’un entretien de recrutement, le temps de parole est censé être partagé entre le recruteur et le candidat. Naturellement, c’est à l’embaucheur de savoir comment permettre à un candidat de s’exprimer en ne monopolisant pas la communication.

C’est grâce à son sens de la communication qu’un recruteur pourra trouver des solutions efficaces pour résoudre pour son entreprise l’une des problématiques RH qu’est le recrutement.

L’écoute : pour compléter la communication

L’écoute est la qualité d’un bon recruteur qui complète la communication. Elle se manifeste à deux niveaux dans le processus de recrutement et la gestion des candidatures.

L’écoute des candidats

Il ne s’agit pas seulement d’entendre ce que dit le candidat. Il s’agit surtout de lui prêter toute l’attention du monde. L’écoute attentive d’un candidat à la recherche d’emploi permet de cerner ses besoins et de comprendre ses motivations.

La bonne écoute peut contribuer à dénicher les meilleurs profils suite aux offres d’emploi.

L’écoute des managers et des avis salariés

Écouter les managers qui s’occupent du pilotage des Ressources Humaines est la meilleure façon de connaître avec précision les compétences et les profils spécifiques que ces derniers recherchent. Cela dit, les éléments à prendre en compte ne se limitent pas seulement aux managers.

Il est aussi important de prendre en compte les avis des salariés. Ces avis sont de véritables pépinières d’informations que le recruteur peut utiliser pour améliorer le système d’embauche d’une entreprise. Ils sont aussi de réels aimants à candidats lorsqu’ils sont majoritairement positifs.

Les avis mettent en valeur l’employeur et l’entreprise. Ces avis sont tellement importants que certaines entreprises mettent en place des outils spécialisés pour les collecter. Vous pouvez cliquer le lien suivant pour en savoir plus sur l’importance des avis salariés.

La polyvalence : Avoir différentes compétences

La polyvalence fait partie des principales qualités d’un bon recruteur. En effet, le recruteur a à sa charge une diversité de tâches à compétence unique. En plus, il peut être amené à gérer plusieurs activités à la fois.

Cela demande de la maîtrise dans ses actions, une bonne organisation et surtout un engagement au travail. Aussi, les candidats à l’entretien d’embauche peuvent viser n’importe quel poste libre dans l’entreprise.

Pour réussir le processus de recrutement pour chaque candidat, les recruteurs n’ont d’autres choix que d’avoir au moins des connaissances théoriques dans les différents secteurs d’activité de leur structure. Par exemple, maîtriser chaque type de management est un réel plus.

L’esprit de compétition : Dénicher les meilleurs profils

Un bon recruteur est celui qui sait se mettre en valeur par rapport à ses concurrents. Comme qualité d’un bon recruteur, la capacité à se démarquer de la concurrence est ce qui permet d’apporter à son entreprise des candidats d’exception.

En effet, toutes les autres entreprises sont aussi à la recherche du candidat parfait : un candidat motivé, qui veut toujours apprendre et qui est rempli de talent et d’expérience.

La qualité d’un bon recruteur ici est d’être capable d’attirer les meilleurs profils de travailleurs vers sa stratégie de recrutement.

La curiosité professionnelle : Pour trouver la perle rare

Ne pas se limiter à l’apparence d’un candidat et aller au-delà du CV, voilà les marques de curiosité qui devraient figurer dans les qualités d’un bon recruteur. Ce n’est une surprise pour personne que les candidats apprêtent leur entretien d’embauche.

Les plus avisés recensent d’avance les questions potentielles qu’on pourrait leur poser, afin d’y apporter des réponses favorables. Bien qu’ils ne soient pas taillés pour le métier, ils réussissent alors à se distinguer chez les recruteurs.

Être un bon recruteur, c’est pouvoir poser des questions poussées et plus ou moins imprévisibles afin de cerner les valeurs réelles de son interlocuteur. Les propos du candidat corroborent-ils avec les informations sur son CV ? L’expérience professionnelle semble-t-elle trop embellie ?

Il ne faut pas hésiter à aller en profondeur afin de mieux éclaircir les zones d’ombre. De cette façon, il devient facile d’éviter les erreurs de recrutement.

D’un autre côté, la curiosité du recruteur concerne également son aptitude à apprendre toujours de nouvelles choses. Il pourrait s’approprier de nouveaux outils ou le dernier logiciel de recrutement par exemple, afin d’améliorer le processus d’embauche.

Le plus important reste bien sûr de rester ouvert à tout changement qui pourrait être porteur d’amélioration.

La persuasion : pour donner envie de postuler

Dans un entretien de recrutement, ce n’est pas toujours le candidat qui doit essayer de plaire le plus à l’embaucheur.

Si l’entreprise cherche à embaucher une ressource humaine rare et convoitée par la concurrence, la qualité d’un bon recruteur prend aussi en compte son aptitude à mettre la casquette de vendeur.

Pour cela, il doit pouvoir persuader le candidat que son entreprise est la plus à même de lui offrir les meilleures conditions de travail.

Outre ce fait, il est naturel qu’un embaucheur puisse donner envie de postuler afin d’attirer le plus de candidats et par ricochet de potentielles nouvelles recrues. Cela passe bien sûr par sa capacité à :

  • Rédiger des fiches de recrutement bien argumentées ;
  • Pouvoir donner sur ces fiches les réponses aux questions immédiates que peuvent se poser les candidats ;
  • Montrer l’intérêt de l’entreprise et les avantages à y travailler.

Il ne faut évidemment pas oublier la capacité à pouvoir négocier le salaire des nouveaux employés.

L’empathie : L’ultime qualité d’un bon recruteur

Pour beaucoup de recruteurs, l’empathie se limite au fait de se mettre à la place des candidats. Pourtant, il est possible de se mettre à la place d’une personne adverse, sans pour autant faire preuve d’empathie lors d’un entretien de recrutement.

C’est donc sans aucun doute à travers ses comportements que cette qualité d’un bon recruteur peut être constatée chez un embaucheur. Être empathique lors des entretiens de recrutement consiste à trouver les mots idéals pour s’exprimer aux candidats. Cela se définit aussi par le sourire qu’affiche le recruteur lors des face à face. La volonté de détendre les candidats pour les comprendre et bien les évaluer caractérise également cette qualité d’un bon recruteur qu’est l’empathie.

5/5 - (2 votes)
Cliquez ici pour découvrir l'offre Blog marque employeur